QUALITY ELEPHANT

(Page en cours d’élaboration, n’hésitez pas à la consulter régulièrement)

Pour faire simple, les finances d’entreprises se divisent en deux grands chapitres :

A) Le financement du bas de bilan ou du besoin en fond de roulement, dettes et créances à moins d’un an :

Il s’agit de garantir et de réduire au possible les délais d’encaissement puis d’assurer et d’allonger autant que faire se peut les délais de paiement. Sur ces derniers points, le chef d’entreprise trouvera parfois une source de gain non négligeable à inverser les priorités.

L’art d’élaborer un modèle de financement propre aux spécificités de chaque entreprise et de ses activités stratégiques consiste à combiner les différents modes de financement :

– L’assurance crédit

– L’affacturage

– Le crédit stock ou crédit de campagne

– Les techniques de couvertures des cours et riques de marché : Options d’achats et Contrat à terme

– Les cautions

– Les dispositifs fiscaux : le crédit d’Impôt compétitivité emploi, CICE. Le crédit d’impôt recherche, CIR. Le crédit d’Impôt innovation, CII. Le crédit d’impôt apprentissage, CIA.

– Le découvert bancaire

– La facilité de caisse

– L’escompte commercial

– La loi Dailly

– Les nouveaux modes de financement : edebex, invex, finexcap…

 

A) Le financement du haut de bilan ou financement à, long terme, dettes et créances à plus d’un an :

 

© Michel Aben-Moha     mail : michel@aben-moha.fr     t : (+ 33) 06 24 34 49 07